LIPOSUCTION

Même un régime alimentaire strict ou un programme d’exercice physique ne peut pas lutter avec succès contre les dépôts de graisse résistants, car la disposition génétique est souvent responsable de l’accumulation excessive de graisse. Les dépôts de graisse sont souvent situés dans des positions où ils sont particulièrement gênants visuellement. En plus d’avoir un impact négatif sur l’apparence générale du corps, ils peuvent aussi progressivement commencer à affecter la confiance en soi.
Une procédure chirurgicale d’élimination de la graisse peut remodeler et améliorer de façon permanente l’image corporelle du patient. Le tissu graisseux qui a été enlevé par liposuccion ne repousse pas. Liposuccion en Suisse
La liposuccion peut être pratiquée à presque tout âge. Toutefois, la peau doit encore avoir une élasticité suffisante pour lui permettre de s’adapter à nouveau au corps après le traitement par liposuccion. Comme les cellules adipeuses ne repoussent pas chez les adultes, il n’y a pas d’effet yo-yo après la procédure de liposuccion, et les résultats de l’opération restent intacts.
La liposuccion est une procédure chirurgicale qui permet d’enlever l’excès de tissu adipeux. La liposuccion est l’une des méthodes les plus efficaces et les plus réussies pour éliminer rapidement et définitivement les zones problématiques.

LIPOSUCTION

Bien que les cellules adipeuses qui ont été retirées ne repoussent pas, les cellules adipeuses restantes continuent à stocker de la graisse si le patient prend du poids. Une augmentation de la masse des cellules adipeuses n’est donc pas à exclure. La liposuccion n’est donc pas adaptée aux personnes en surpoids ou souffrant d’obésité morbide.
Des interventions supplémentaires peuvent être nécessaires si la peau est très relâchée, par exemple pour resserrer le ventre, les bras ou les jambes.
Un effet secondaire positif de la liposuccion est que le syndrome de la peau d’orange (cellulite) est également réduit par l’élimination des cellules graisseuses. La technique de la liposuccion améliore également la surface de la peau, et le syndrome de la peau d’orange (cellulite) est souvent entièrement éliminé. Les petites incisions ne sont généralement plus visibles après 3-4 semaines.
Selon les scientifiques, la liposuccion est la meilleure méthode pour débarrasser le corps des dépôts de graisse, mais elle n’est pas adaptée pour réduire la graisse chez les personnes qui sont généralement en surpoids. La liposuccion peut être envisagée une fois que le patient a perdu la majorité de son poids. Une procédure de liposuccion chirurgicale permet d’éliminer de façon permanente les dépôts de graisse situés sous la peau dans presque toutes les zones du corps, y compris le visage et le cou.

AVANT LA LIPOSUCCION

Les fumeurs doivent réduire leur consommation de cigarettes à un minimum de quatre semaines avant l’opération. Certains analgésiques doivent être arrêtés au plus tard 14 jours avant l’intervention prévue.

LA PROCÉDURE

Avant l’intervention, le médecin marque les endroits du corps où la graisse doit être enlevée. La zone d’opération est désinfectée, recouverte d’un pansement stérile et de petites incisions cutanées sont pratiquées dans des positions discrètes. De minces tubes sont introduits dans le corps par ces incisions de 3 mm. Une pompe à vide est ensuite utilisée pour aspirer les cellules graisseuses relâchées. Les petites incisions sont ensuite recousues et un pansement bien ajusté est appliqué. Cela permet de lutter contre le gonflement. Un vêtement de compression est également appliqué pour aider à soutenir le nouveau résultat.
La durée de l’opération dépend essentiellement de la quantité de tissu graisseux à enlever, du type d’anesthésie et de la technique opératoire utilisée. L’intervention dure généralement entre une et trois heures.
L’élimination de la graisse par liposuccion peut souvent être effectuée en ambulatoire. L’anesthésie n’est nécessaire que pour un traitement plus étendu. Le résultat final ne peut être évalué qu’entre quelques semaines et trois mois après l’intervention.

APRÈS LA LIPOSUCCION

La peau s’adapte aux nouveaux contours du corps après une liposuccion. Des interventions chirurgicales supplémentaires pour resserrer la peau peuvent être nécessaires si l’élasticité de la peau n’est plus adéquate. Un vêtement de compression bien ajusté doit être porté pendant 1 à 2 semaines après l’intervention. Un traitement par ultrasons ou un drainage lymphatique avant et après la liposuccion peut également être utile. Le patient a besoin de trois à quatre jours d’arrêt de travail. Tout effort physique important et tout sport doivent être évités pendant une à deux semaines.
Outre le traitement antirides, la liposuccion est l’une des formes les plus courantes de chirurgie plastique. On ne peut pas retirer plus de 5 litres de tissu adipeux sous-cutané par traitement pour éviter de soumettre le corps à une pression excessive. Si cela n’est pas suffisant, plusieurs séances de traitement peuvent être effectuées.

RISQUES ET EFFETS SECONDAIRES

La sensibilité de la peau au toucher peut être légèrement réduite après une liposuccion. Il est essentiel que le patient porte un corsage de compression après le traitement. Dans de rares cas, des cicatrices internes peuvent se produire en raison de l’accumulation de sang et de liquide tissulaire. En règle générale, elles s’estompent dans les 6 mois. De plus, la liposuccion provoque souvent des ecchymoses, des rougeurs et des gonflements. Ces effets secondaires disparaissent complètement au bout de 4 semaines. Vous pouvez également ressentir une légère douleur musculaire le lendemain de l’intervention. Dans de rares cas, la liposuccion peut également provoquer une indentation de la peau et des taches inégales. Celles-ci peuvent être corrigées au moyen d’un traitement supplémentaire. Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liposuccion pour en savoir plus

Ce qu’il ne faut pas faire après une liposuccion pendant la première semaine et au-delà ce qu’il ne faut pas faire après une liposuccion

Il est essentiel de porter en permanence un vêtement de compression après une liposuccion.
Après une liposuccion, évitez de rester immobile, de prendre des anticoagulants, de faire des exercices vigoureux et de passer de longues heures dans le bain.
Il est également important de rester hydraté et de porter un vêtement de compression aussi souvent que possible après l’opération.
Ces restrictions sont particulièrement importantes pendant la première semaine, surtout pour les personnes qui ont subi une liposuccion sur une plus grande partie de leur corps, comme l’abdomen ou les cuisses.

Cet article a été revu par un chirurgien cosmétique et reconstructeur

La liposuccion est l’une des chirurgies plastiques les plus fréquemment pratiquées aux États-Unis. Elle est également considérée comme l’une des plus sûres. Cependant, elle comporte des risques.
Au moins 300 000 patients subissent une liposuccion chaque année aux États-Unis. Pour minimiser les risques de complications après l’opération, il est essentiel de suivre les instructions de votre chirurgien.

Voici quelques conseils d’experts sur ce que vous devriez et ne devriez pas faire après une liposuccion.

Ce qu’il ne faut pas faire après une liposuccion
Rester immobile. Bien qu’il puisse sembler contre-intuitif de se déplacer au lieu de rester strictement alité après l’opération, il est important de se lever et de bouger après une liposuccion. “Surtout les premiers jours, vous voulez vous lever et marcher de pièce en pièce à l’intérieur de la maison ou de l’appartement. Le risque de formation de caillots sanguins est plus élevé si vous restez immobile après l’opération”, explique le docteur, chirurgien esthétique et reconstructeur.

La principale préoccupation ici est l’embolie pulmonaire (EP), qui se produit lorsqu’un caillot de sang se déplace vers les poumons et provoque un blocage. Selon une étude publiée, l’EP est responsable d’environ 23 % des décès après une liposuccion.
Pas d’hydratation. Après une opération, ne vous laissez pas déshydrater. Selon lui, il est important de boire beaucoup de liquides pour évacuer les médicaments de l’opération, comme l’anesthésie, de votre système. De plus, vous risquez de perdre du liquide de votre blessure, il est donc important de rester hydraté pour remplacer ces liquides. En prime, boire beaucoup d’eau vous aidera à réduire le risque de gonflement excessif après l’opération, car vous ne devez pas appliquer de coussins froids ou chauffants sur la zone affectée. Il est possible que vous ressentiez un gonflement résiduel pendant quelques mois avant de voir les résultats définitifs de votre nouvelle silhouette.
Prenez des médicaments pour éclaircir le sang. Votre risque de saignement dangereux après une lipo augmente si vous prenez des anticoagulants avant ou dans la semaine qui suit l’opération. Il déconseille la prise d’anticoagulants tels que l’ibuprofène (principal ingrédient actif du Motrin ou de l’Advil).

Une option en vente libre est l’acétaminophène, comme le Tylenol.

Ou, selon l’ampleur de l’intervention, votre chirurgien peut vous prescrire un analgésique plus puissant qui ne fluidifie pas le sang, comme un opiacé.
Laissez tomber votre vêtement de compression. Votre chirurgien vous mettra probablement une sorte de vêtement de compression après l’opération. Le fait de le porter en permanence (sauf lorsque vous prenez un bain) pendant les quatre premières semaines contribuera à réduire le gonflement et à accélérer la guérison. Vous serez peut-être tenté de l’enlever si cela vous met mal à l’aise, mais il est essentiel de suivre les instructions de votre chirurgien concernant le vêtement. Il a été démontré que le fait d’enlever et de remettre le vêtement de compression à plusieurs reprises peut augmenter le risque de sérome – un liquide qui se développe souvent après une opération.
Exercice vigoureux et soulèvement de charges lourdes. Bien qu’il soit important de se déplacer après l’opération, vous ne voulez rien faire de vigoureux. “Pas de soulèvement de charges lourdes, pas d’activité aérobique, ou quoi que ce soit qui puisse augmenter votre rythme cardiaque et votre pression sanguine, surtout pendant la première semaine suivant l’opération”. Tout cela peut entraîner un risque accru de saignement de la zone opérée. Vous pouvez faire de l’exercice comme vous le faites normalement quatre à six semaines après l’intervention.
En prenant un bain ou une autre eau calme.

Votre situation sous la douche dépendra de la présence ou non d’un pansement – ou d’un bandage – imperméable.

Certains chirurgiens appliqueront un pansement imperméable, tandis que d’autres utiliseront un pansement traditionnel non imperméable. Toutefois, même si vous portez un pansement imperméable, vous ne voulez pas vous tremper dans de l’eau stagnante. Il déconseille aux patients de prendre des bains ou d’aller dans des spas pendant au moins quatre semaines après l’opération, car cela peut augmenter le risque d’infection. En outre, selon l’ampleur de l’intervention, vous pouvez passer une journée ou deux sans vous doucher juste après l’opération, car vous devrez porter le vêtement de compression pendant toute cette période.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code