Rate this post

La Suisse a toujours été un lieu de stabilité et de prospérité à toutes les époques. Une excellente performance économique au cours des cent dernières années, la stabilité politique et les réserves de devises étrangères les plus importantes du monde (3e au monde) ont fait de la Suisse le lieu le plus attractif pour les investissements privés.

L’immobilier en Suisse. Vue d’ensemble et prix. Les raisons de la forte demande

Outre son charme et sa beauté en tant que destination de vacances, la Suisse attire la communauté internationale en raison de sa stabilité économique et politique générale, de ses paysages naturels bien protégés, de son système éducatif de classe mondiale et de son faible taux de criminalité.

Pourquoi le marché immobilier en Suisse est populaire

Mais à quel point est-il difficile d’acheter une maison ou une résidence de vacances en Suisse si vous n’êtes pas Suisse ? Très difficile. En fait, c’est presque impossible sans permis. Contrairement à d’autres pays alpins comme la France, l’Italie, l’Autriche ou l’Allemagne, la Suisse ne fait pas partie de l’UE et a donc adopté des lois restreignant l’achat de biens étrangers.

La règle de la Lex Koller en Suisse est une loi ancienne qui interdit essentiellement l’acquisition de biens par des étrangers sans autorisation. Lex Koller fait la distinction entre les catégories de biens, tels que les biens commerciaux et résidentiels, et les types d’acheteurs. Une personne qui veut s’installer en Suisse est traitée différemment d’une personne qui veut acheter une maison de vacances. Il est un peu plus facile d’acheter des maisons de vacances dans les Alpes, mais même ainsi, les acheteurs étrangers ne reçoivent que 1 500 permis par an, qui sont répartis entre 26 cantons différents. Les autres restrictions varient d’une région à l’autre. Certaines régions interdisent la revente de biens appartenant à un étranger s’ils ont été détenus depuis moins de cinq ans. Dans d’autres régions, les acheteurs étrangers ne peuvent acheter qu’à d’autres acheteurs étrangers.

Consultation par voie électorale

En 2012, le référendum sur la Lex Weber a été adopté en Suisse. Cette loi interdit la construction de résidences de vacances lorsque 20 % ou plus des habitations de la zone sont déjà des résidences de vacances. Cela signifie essentiellement que les nouvelles résidences de vacances ne peuvent pas être construites dans les stations de ski populaires, car ces zones comptent déjà un grand nombre de « résidences secondaires » (logements touristiques et maisons de vacances). Cette loi ayant entraîné une réduction du nombre de résidences secondaires construites, des restrictions supplémentaires ont été imposées aux achats à l’étranger afin de garantir que les acheteurs suisses ne soient pas évincés du marché.

En résumé, l’achat d’une propriété résidentielle en Suisse est une occasion unique pour les acheteurs étrangers en raison de ces lois.

En outre, l’investissement dans l’immobilier en Suisse, est aussi un outil de protection du capital, et seulement secondairement un outil de revenu. La croissance de la valeur des biens immobiliers résidentiels en Suisse ne dépasse pas 3-4%. Bien sûr, compte tenu de la disponibilité du crédit, y compris pour les étrangers, combinée à des taux hypothécaires très bas, l’immobilier en Suisse est devenu un outil rentable. Le taux d’intérêt d’une hypothèque sur 10 ans est d’environ 1,3 % par an en francs suisses. Les étrangers peuvent obtenir un crédit en payant 40 % du prix d’achat total. Mais il faut savoir que la Suisse a des règles d’achat strictes pour les étrangers. Par exemple, vous pouvez acheter une maison dans les montagnes suisses pour vos loisirs et le ski, mais un studio à Zurich ou un bien immobilier bon marché à Genève, qui coûte à partir de 500 000 francs, ne vous sera pas accessible, si vous n’avez pas de permis de séjour en Suisse.

La notion d’immobilier bon marché en Suisse,

Il n’y en a pas, les prix commencent à une moyenne de 8000 francs suisses par mètre carré. Il faut dire tout de suite que ces dernières années, il y a eu une « tradition » consistant à tromper les acheteurs sur la taille réelle de l’appartement. Les entreprises de construction et les agents immobiliers surestiment souvent la superficie totale de la propriété, y compris celle du balcon ou de la loggia. Et parfois, il s’avère qu’un appartement d’une superficie de 115 m² est beaucoup plus spacieux qu’un appartement de 120 m² (selon l’annonce) puisqu’il dispose d’un balcon de 20 m². Une autre considération importante est l’âge de la propriété. Il faut choisir un objet liquide, ne datant pas de plus de 10 ans.

Prix des maisons individuelles en Suisse

Le prix moyen des maisons actuellement sur le marché est de 990 000 CHF. Le prix demandé pour 80% des propriétés à vendre se situe entre 420 000 et 2 900 000 francs suisses. Le prix moyen par m² en Suisse est de 5 854 CHF/m² (prix par mètre carré).

Prix fixes en Suisse

Le prix moyen des appartements actuellement sur le marché est de 660 000 CHF. Le prix demandé pour 80% des propriétés se situe entre 299 000 et 1 650 000 francs suisses. Prix moyen par m² en 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code